Composter en appartement, c’est possible !

To read in english click here !

Aujourd’hui je vais vous parler de déchets ménagers, de trucs pourris et de vers. Oui, je suis une personne assez glamour 😉 Prêts pour le pavé sur le lombricompostage ? C’est parti !

Quand j’ai entendu parler du lombricompostage pour la première fois, j’ai tout de suite pensé que c’était un truc d’écolo absolutiste et que jamais ça ne pourrait s’intégrer dans mon quotidien. Comme j’avais tort ! Cinq ans plus tard, cela reste LE changement qui nous a permis de réduire le plus la taille de nos poubelles.

 

 

Pourquoi je kiffe mon lombricomposteur ?

 

  • On réduit nos déchets donc chéri doit moins souvent sortir la poubelle, y compris la poubelle carton/papier.
    Légumes bio de mon mini-potager de terrasse obtenus grâce au super engrais liquide de mon composteur.


  • Moins d’odeurs de poubelle dans la cuisine puisqu’elle ne contient presque plus rien susceptible de sentir mauvais (emballages en majorité).

 

  • J’obtiens un engrais solide et un engrais liquide pour mes plantes vertes et mon potager de terrasse. Et c’est gratos !!!

 

  • On fait du bien à la planète.

 

Composter, c’est quoi ?

Vous avez probablement déjà entendu parler du compost : La matière organique (grosso modo tout truc vivant), se dégrade naturellement et se transforme petit à petit en un engrais naturel, le compost, et ensuite en sol inerte si on attend encore un peu. C’est tout simplement ce qui se produit dans la nature, c’est ainsi que le sol se crée et se renouvelle. Beaucoup de jardiniers savent qu’en mettant leurs déchets végétaux en tas dans un coin du jardin ils se transformeront en compost puis en terre. Et même si le compost n’est pas utilisé en tant que tel, c’est toujours mieux que de brûler les déchets, pas vrai ?

Perso, j’avais toujours vaguement entendu dire que tout les déchets de cuisine pouvaient aussi être compostés mais j’avais toujours cru que c’était réservé aux gens qui avaient un jardin, voire aux gens qui vivaient à la campagne. J’avais tout faux !

Alors comment le compostage sans jardin fonctionne-t-il ?

Certes, les déchets organiques vont se décomposer tout seul. Mais à la maison, si vous mettez vos déchets de cuisine seuls dans une poubelle en attendant que ça fasse du compost, tout va pourrir et puer la mort. Pourquoi cette différence avec la nature ? Une des différences principales est que vous n’aurez pas l’aide de toutes ces petites bêtes qui accélèrent la décomposition : rongeurs, insectes, vers, micro-organismes vivant dans le sol, tous se nourrissent sur les déchets qui tombent au sol, ce qui rend le procédé rapide, efficace et absolument inodore.

Et c’est là que les vers du lombricomposteurs entrent en jeu !

Un joli petit schéma pour expliquer comment ça marche :

L’atmosphère humide du lombricomposteur permet aux vers de grimper le long des parois. Ils

Notre lombricomposteur fait maison

passent par les petits trous au fond du bac pour venir se nourrir à la surface, exactement comme ils le font dans la nature, puis redescendent tranquillou digérer dans le bac du dessous.

Quand le bac du haut est plein, il suffit de vider le bac du bas, de le mettre sur le dessus et hop c’est reparti pour un tour !

Dans le dernier bac tout en bas on récupère du thé de lombric ou lombrithé, un engrais naturel liquide et dans l’avant dernier bac on récupère du compost, engrais naturel solide. Et tout ça 100% gratuit et produits à partir de déchets. C’est pas génial, franchement ?

Les vers passent d’un bac à un autre grâce aux petits trous au fond de chaque bac.

Qu’est ce que je peux mettre dans mon composteur ?

La clé du succès est de toujours maintenir l’équilibre entre les déchets verts/humides/azotés (fruits et légumes) et les déchets bruns/secs/carbonés (papier et carton). Les fruits et légumes vont apporter beaucoup d’eau, parfois du sucre, et ont globalement tendance à pourrir. C’est pourquoi il est très important d’apporter aussi des déchets secs pour compenser. Si vous ne le faites pas vous vous exposez entres autres à de sacrées mauvaises odeurs. Jetez un œil vers la fin de l’article pour voir les problèmes les plus courants.

Déchets verts/humides : Ce sont toutes vos épluchures de fruits et légumes ou des restes non consommés, cuits ou crus, des peaux de bananes aux épluchures de carottes en passant par le reste de brocolis cuits que vous avez oublié il y a une semaine dans un coin du frigo.

Déchets bruns/secs : Ce peut être n’importe quel papier ou carton à condition qu’il n’ait pas de revêtement plastique. Si quand vous le passez sous l’eau, l’eau glisse dessus sans le mouiller, il y a probablement un revêtement plastique.

Pour ce qui est des emballages et papiers imprimés, les encres utilisées en France et en Europe sont censées être non toxiques. Quand aux encres qui sont sur les emballages directement au contact des aliments, elle sont censées être elles aussi alimentaires. C’est à vous de voir ce que vous faites ensuite de votre compost et de votre lombrithé. SI l’objectif principal est de réduire les déchets, autant composter tout ce qui peut l’être. Surtout si vous utilisez votre compost uniquement dans vos plantes vertes par exemple.

Personnellement, j’utilise mon compost dans mon potager de terrasse et j’ai donc choisi de me limiter aux cartons et papiers bruts, tout simplement par mesure de précaution et aussi parce que l’apport est suffisant pour la taille de mon lombricomposteur. Chez moi ce sont surtout les boites d’œuf et les rouleaux de papier toilettes qui finissent au compost mais je ne m’interdis pas de mettre à l’occasion du papier journal ou quelques tickets de caisse.

Les filtres à café (avec le café !) et les sachets de thé (sans agrafes !) comptent aussi comme déchets bruns même s’ils apportent aussi un peu d’eau. Le marc de café est particulièrement bon car il aide à maintenir le pH du milieu en empêchant qu’il devienne trop acide.

Si vous utilisez de l’essuie-tout à la maison, il peut aussi être composté du moment qu’il n’est pas imbibé de produits toxiques genre produits de nettoyage.

Coquilles d’œuf : Ce n’est pas obligatoire mais de temps en temps c’est bon pour les petits vers d’avoir des coquilles d’œuf broyées pour les aider à digérer. Je broie quelques coquilles d’œuf tous les 3-4mois.

Par contre si vous mettez des coquilles d’œuf quasi entières ou en gros morceaux, vous les retrouverez dans votre compost, ce qui au final n’est pas bien grave.

Bac supérieur de notre lombricomposteur. On peut y voir des épluchures de pomme et de carottes, une peau de banane, des morceaux de carton et de papier ainsi que des chips d’emballage en amidon. Les vers sont cachés en dessous.

Qu’est ce que je ne peux PAS mettre dans mon lombricomposteur ?

On évite tout ce qui peut sentir mauvais comme les oignons et l’ail. Ils vont se décomposer et être mangés par les vers mais la pièce où est le lombricomposteur va sentir l’oignon pendant 2 semaines. Croyez-moi, j’ai essayé…

La viande et le poisson : Les vers n’ont pas de dents et ne s’attaqueront à la viande que quand elle sera bien pourrie et bien tendre. Et je vous assure que vous ne voulez pas avoir de viande pourrie dans votre maison, encore moins du poisson !

Les épluchures d’agrumes sont trop acides pour les vers donc à éviter.

Les noyaux et les pépins risquent de germer dans le composteur ou plus tard dans le compost donc il vaut mieux les éviter. Ceci dit, je ne m’amuse pas à enlever tous les pépins des trognons de pomme quand je fais une compote.

Les déchets de pain, de pâtes ou de céréales ne sont pas recommandées, principalement parce qu’elles moisissent très facilement et ce n’est pas très agréable à voir. Personnellement, il m’arrive de jeter un quignon de pain sec au lombricomposteur mais je fais ensuite bien attention à l’évolution dans le composteur pour ne pas le retrouver envahi de moisi. Attendez d’être un composteur aguerri avant de tenter 

Tout ce qui est assez dur comme la peau des avocats ou des melons est trop dure pour les vers et vous la retrouverez probablement telle quelle dans votre compost final.

Est-ce-qu’un composteur sent mauvais ?

Pas si vous gardez un bon équilibre déchets verts/ déchets bruns. Vous connaissez la bonne odeur d’humus des sous-bois ? C’est ce que sent un composteur qui fonctionne comme il faut. Si votre composteur commence à sentir mauvais c’est que quelque chose fonctionne mal. La plupart du temps il s’agit simplement de trop de déchets verts ou de trop peu de déchets bruns (ce qui revient au même 😀 ). Ce qui se passe c’est que le bac est alors trop humide et qu’il n’y a plus d’air entre les différents déchets. Les micro-organismes qui ne consomment pas d’oxygène (anaérobies) vont alors prendre le dessus sur ceux qui ont besoin d’oxygène (aérobie) et malheureusement les micro-organismes anaérobies sont aussi ceux responsables des mauvaises odeurs.

Où est-ce-que je peux mettre mon lombricomposteur ?

Une pièce fraiche et sombre sera idéale. Les vers mourront s’ils gèlent ou s’il fait trop chaud et ralentiront leur organisme s’il fait trop froid ou s’il y a trop de lumière. Ils ne sont pas fans des vibrations alors évitez de les mettre à coté de la machine a laver ou lave-vaisselle. Une fois cela établi, vous pouvez mettre votre composteur où ça vous arrange !

Auparavant il était dans ma cuisine ce qui était très pratique. Ma cuisine est aujourd’hui trop petite et le composteur est dans les toilettes : La température y est constante et la lumière est la plupart du temps éteinte : Parfait !

Une amie avait son composteur dans son garage. Cave, cuisine, entrée, couloir, à vous de voir ce qui fonctionne le mieux pour vous. Gardez toutefois en tête que vous devrez amener à manger vos vers donc évitez un endroit trop éloigné type cave éloignée car sinon il vous faudra garder vos déchets plus ou moins longtemps dans la maison et vous vous exposez à des désagréments odorants.

Je vous recommande d’éviter de mettre le composteur sur le balcon s’il reçoit le soleil direct (petits veinards ) ou s’il y gèle en hiver. Sinon le balcon fera très bien l’affaire !

Que faire quand le composteur est plein ?

C’est magique, il ne sera quasiment jamais plein ! En se décomposant, les déchets perdent leur volume, ce qui fait que vous récupérerez beaucoup moins de compost que le volume de déchets que vous aurez mis au départ. Quand le bac du dessus est plein, il suffit de vider le compost du dernier bac et de le placer sur le dessus. Tout simplement !

Si toutefois vous avez l’impression que votre composteur est tout le temps rempli, il est peut être temps de penser à rajouter un bac supplémentaire.

Que faire s’il y a encore des vers dans le bac de compost que je veux vider ?

Avant de vider le bac de son compost, vous pouvez le placer sur le dessus, le placer à la lumière et laisser le couvercle ouvert pendant quelques heures. Les vers n’aimant pas la lumière, ils vont redescendre par les trous dans le bac du dessous. Et même s’il reste quelques vers dans le compost, ce n’est pas bien grave, ils vont aller enrichir votre sol. Et comme la population de vers se régule d’elle-même, vous ne mettez pas en danger le fonctionnement du composteur. Soit dit en passant, c’est grâce à ça que vous pouvez donner des vers à quelqu’un qui démarre son composteur, sans mettre en danger le votre pour autant.

Que faire de mon compost et de mon thé de compost ?

Le compost (ce que vous allez récupérer dans le dernier bac juste au dessus du récupérateur de liquide) peut être utilisé comme un compost du commerce dans vos pots de plantes vertes ou dans le jardin. Il faudra alors le mélanger avec de la terre de jardin ou du terreau à raison d’une part de compost pour 4 ou 5 part de terre. Vous pouvez aussi le répandre en couche fine à la surface du sol ou des pots et gratter pour mélanger doucement à la terre sur 2 ou 3 cm.

Le lombrithé s’utilise comme un engrais liquide du commerce mais attention, il est bien plus concentré. Il faudra diluer une part de thé pour 9 parts d’eau. Ne l’utilisez surtout pas pur, vous risqueriez de brûler vos plantes au lieu de les aider ! Mais si vous l’utilisez comme il faut, vous aurez de superbes plantes. Matez-moi un peu cette jungle intérieure !

 

Et si je n’ai ni jardin, ni aucune plante ?

Donnez ! Votre grand-mère, un voisin, le jardinier du boulot, il y a sûrement quelqu’un autour de vous qui sera heureux d’avoir de l’engrais gratuit. En plus ça crée du lien social (comme disent les médias). Si vraiment personne ne vous vient en tête, vous pouvez tout simplement le disperser au pied des plantes dans un jardin public.

A quelle fréquence dois-je vider le bac à compost ?

Tout va dépendre de la taille de votre famille et de la quantité de légumes et de fruits que vous consommez. Cela dépend aussi du composteur que vous avez et de la taille des bacs. Mais honnêtement, les bacs n’ont pas besoin d’etre vidés très souvent. Je pense qu’une moyenne serait une rotation des bacs tous les 3-4 mois.

Mon dernier composteur a été commencé il y a 7 mois et je n’ai pas encore eu besoin de le vider. Nous sommes deux et nous mangeons pas mal de fruits et légumes mais nous ne mangeons à la maison presque que le soir et nos bacs à compost sont assez grands.

De combien de bacs ai-je besoin ?

Encore une fois, tout dépend de la taille de votre famille et de la quantité de déchets verts produits. En général on conseille trois bacs + un bac de récupération du thé de compost pour une famille de quatre personnes.

 

 

Problèmes courants

Ma quantité de déchets ne diminue pas !

Si vous venez de commencer votre composteur, ne vous inquiétez pas. Il faut environ 3 mois pour avoir un composteur fonctionnel en vitesse de croisière.

Si vous avez commencé depuis plus de trois mois, il s’agit probablement d’un manque d’eau. Peut être avez-vous mis trop de déchets secs type papier / carton ou beaucoup de déchets verts contenant peu d’eau comme du vert de poireau par exemple. Jetez un œil dans vos bacs, l’environnement doit être assez humide. Il y a notamment des gouttes de condensation sur les parois. Si ce n’est pas le cas, évitez simplement d’ajouter des déchets secs pendant une ou deux semaines et lorsque vous ajoutez de nouveaux déchets verts, mélangez les délicatement à ce qui se trouve déjà dans votre bac. Attention à ne pas blesser les vers en mélangeant !

Si vraiment vous êtes pressés de voir le volume baisser, vous pouvez humidifier un peu le milieu en sprayant un peu d’eau.

Je ne récolte aucun lombrithé !

Si rien ne sort du robinet, commencez par vérifier si le bac récupérateur contient du lombrithé. S’il en contient, c’est que votre robinet est bouché

Attention, ceci n’est pas du coca ! Je récupère environ 1,5L de lombrithé tous les 3 mois.

Si vous venez de commencer, patientez encore un peu, cela peut prendre quelques mois avant de récupérer l’or liquide (et odorant).

Votre composteur est peut être un peu sec. Voire ci-dessus «ma quantité de déchets ne diminue pas »

Si vous n’avez pas l’impression que votre composteur soit sec, il est possible que les trous d’un ou plusieurs bacs soient bouchés et que le liquide stagne dans le fond des bacs. Il vous faut alors repercer les trous avec un pic à brochettes par exemple. Si cela arrive souvent, vos trous sont peut être trop petits.

J’ai trop/pas assez de vers dans mon composteur !

A part au démarrage du composteur ou suite à un problème, vous aurez toujours exactement la quantité de vers dont vous avez besoin. La population se régule d’elle-même. C’est-à-dire que les vers se reproduiront beaucoup s’il y a beaucoup manger et qu’ils arrêteront de se reproduire si au contraire ils sont trop nombreux par rapport aux ressources. Il vous faudra juste être un peu patient au démarrage le temps que la population augmente et augmenter vos apports en déchets petit à petit.

Si vous avez l’impression que vous avez d’un seul coup très peu de vers, essayez de creuser un peu pour voir s’ils ne sont pas simplement cachés. Si vraiment vous en trouvez peu, vous avez peu être un souci.

Regardez dans le bac de récupération du lombrithé pour voir s’il y a beaucoup de vers noyés. Il se peut que les trous soient trop grands ou que les vers aient voulu fuir et se soient noyés. Regardez si votre composteur n’est pas trop humide, c’est-à-dire plus mouillé que simplement humide Ajoutez du carton ou du papier.

Peut être est-il trop acide : Avez-vous ajouté beaucoup de fruits acides récemment ? Si oui, essayez le marc de café pour neutraliser le milieu.

Avez-vous beaucoup de moisissures et depuis longtemps Ajoutez du marc de café et du carton.

Fait-il trop froid ? Trop chaud ? Y-a-t-il beaucoup de vibrations dans la pièce ?

Je suis envahi(e) par les mouches !

Il s’agit probablement de drosophiles, aussi appelées mouches du vinaigre. Ce n’est pas forcément le signe d’un déséquilibre dans votre composteur. C’est toutefois très désagréable !!!

La raison de leur présence est probablement que vous avez ajouté plus de déchets de fruits que d’habitude. Personnellement, ça m’arrive à chaque printemps ! En réalité les drosophiles pondent à la surface des fruits sans que nous puissions le voir. Quand le fruit est très mur et commence à pourrir, il devient acide et BAM ! ça fait des Chocapic ! Enfin ça fait éclore les œufs quoi. Les mouches s’échappent du composteur, vont pondre sur vos fruits et on est repartis pour un tour.

Le meilleur moyen de s’en débarrasser est de les empêcher de sortir du composteur. Si vous avez un espace extérieur, vous pouvez commencer par laisser le composteur ouvert dehors pendant environ une heure le temps de laisser les mouches sortir. Disperser ensuite du marc de café et du papier ou du carton sur le dessus du composteur, refermez le couvercle et ne rouvrez plus pendant une ou deux semaines. Les drosophiles ne vivent pas très longtemps et si elles ne peuvent pas sortir pour pondre, elles disparaitront de votre intérieur.

Mes vers s’échappent !

Vous ne serez jamais à l’abri d’un petit ver aventureux qui décidera de voir du pays mais c’est assez rare. Par contre s’ils s’échappent tous à la fois, je vous laisse imaginer la panique ! A moins que vous ayez laissé le composteur ouvert dans une pièce sombre, si vos vers s’échappent en masse c’est TOUJOURS qu’il y a un gros problème dans le composteur et qu’ils préfèrent tenter leur chance à l’extérieur pour sauver leurs vies.

Peut être qu’ils sont en train de mourir de chaud ou de froid. Peut être que vous avez mis des épluchures d’agrumes et que le milieu est devenu trop acide. Peut etre que l’eau stagne dans le composteur et que les vers sont en train de mourir noyés. Cela peut arriver si les trous sont bouchés ou que le robinet est bouché par des particules de compost ou de vers morts noyés. Le composteur se remplit alors d’humidité et se remplit peu à peu de liquide de condensation. Et vous ne le remarquez pas parce que quand vous ouvrez le robinet, rien ne sort.

Dans tous les cas, vérifiez les bacs un par un pour identifier le problème. Si vraiment vous ne trouvez pas le problème, la solution radicale est de vider le composteur et de recommencer à zéro avec les vers que vous aurez sauvés. C’est difficile mais c’est parfois mieux que de laisser les vers mourir ou s’échapper et d’avoir au final un composteur qui pue la mort !

Ça pue !

Comme dit précédemment, un composteur qui fonctionne bien ne devrait pas sentir mauvais. La plupart du temps il s’agit simplement de trop de déchets verts ou de trop peu de déchets bruns (ce qui revient au même ;). Ce qui se passe c’est que le bac est alors trop humide et qu’il n’y a plus d’air entre les différents déchets. Les micro-organismes qui ne consomment pas d’oxygène (anaérobies) vont alors prendre le dessus sur ceux qui ont besoin d’oxygène (aérobie) et malheureusement les micro-organismes anaérobies sont aussi ceux responsables des mauvaises odeurs.

Ajoutez simplement du papier ou du carton et mélangez doucement avec les déchets déjà présents.

Un mauvais drainage du liquide (trous bouchés) peut aussi causer des mauvaises odeurs.

Il y a des insectes et des animaux bizarres dans mon composteur !

Au bout de quelques semaines vous remarquerez probablement que vos vers adorés ne sont plus tous seuls ! Ce n’est pas un problème tant que ces invités restent dans le composteur. Ils se nourrissent de vos déchets aussi et vont accélérer encore le processus de dégradation.

Il y a du moisi dans mon composteur !

Particulièrement au démarrage, il est possible que dans le bac du dessus, les déchets se couvrent d’une moisissure blanche ou verdâtre. Ce n’est pas agréable mais c’est normal et ce n’est pas un problème tant que la moisissure ne reste là que quelques jours. Quand j’ai du moisi, je disperse des petits morceaux de papier ou de carton pour absorber l’humidité et empêcher les spores de trop se répandre. Ensuite je continue à ajouter mes déchets normalement.

Certains déchets comme le pain, les pâtes et le riz attirent la moisissure. Elle est alors plutôt verte.

Si la moisissure reste plus d’une semaine, dispersez du papier et laissez le composteur fermé pendant un moment, tout en surveillant que le moisi ne se répande pas plus.

Alors, est-ce-que vous êtes prêts à sauter le pas ?
Bientôt, un tutoriel pour faire son composteur soit même en 2-3 heures !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous pourriez aussi aimer
0

Leave a Reply